L'axe environnemental

Chaque année, le festival réussit à réduire la quantité de déchets produits par le festival et ses visiteurs. Esperanzah! ne met qu’un type de déchet à disposition du festivalier, l’organique, au souk et dans les restaurants. Et pourtant, avec un seul déchet ‘vendu’ au festivalier, on doit quand-même faire le tri de sept déchets différents. Ce sont des déchets apportés au festival par le festivalier.

La prochaine étape pour faire d’Esperanzah! un festival encore plus durable réside dans la conscientisation de ses visiteurs aux déchets (emballages plastiques, papier, boissons…) qu’ils emmènent au festival. Il faut donc les conscientiser au préalable pour qu’ils viennent avec moins de déchets possible.

L’objectif principal de 2011 est donc de rendre le festivalier acteur dans notre démarche écologique avant son arrivée sur le site. Car si 2010 était une année charnière en ce qui concerne la volonté de collaborer des festivaliers, 2011 doit devenir l’année où ils nous aident à atteindre nos objectifs environnementaux en amenant moins de déchets.

Esperanzah! pose des actes concrets pour réduire l’empreinte écologique du festival :

Gobelets : Connaissez-vous le plus plus grand défi du gobelet réutilisable?  Qu'il devienne vraiment un gobelet réutilisé!
En 2010, Esperanzah! a choisit de tester les gobelets réutilisables sur trois ans.
Dès cette première année d'utilisation, nous avons déjà pu constater différents avantages : le site, le camping, et le village étaient beaucoup plus propres. Une chose en entraînant une autre, les équipes de ramassage des déchets ont pu aussi remarquer une plus grande collaboration de la part des festivaliers dans la gestion des autres types de déchets.
Si nous avons réussi à réutiliser chaque gobelet deux fois l'an passé, nous essayerons de faire mieux cette année.  Pour se faire, nous équipons nos principaux bars d'une structure de lavage des gobelets. En effet, 6 lave-vaisselle et 36 bénévoles par jour seront à l'oeuvre pour tenter d'atteindre nos objectifs. Ainsi chaque jours 50.000 gobelets pourront être lavés sur le festival. Avec cette structure nous espérons pouvoir réutiliser un gobelet 4 fois sur l'édition 2011.
Nous remercions nos deux partenaires qui nous permettent de mettre en place cette structure: Esprit Planète et le BEP (Bureau Economique de la Province de Namur).

Déchets : Des actions préventives en amont sur les sources principales de déchets, le tri sélectif et la valorisation des déchets produits sur le festival sont une priorité. Une importante infrastructure logistique et de nombreuses équipes de travail permettent d’obtenir des résultats positifs tant dans l’environnement direct des festivaliers (site propre) que dans le recyclage des déchets (en 2010, 56% des déchets produits ont été valorisés).

Evolution des quantités de déchets en chiffres :

Année

 Papier
 Carton

PMC Organique Gobelets Huiles Bois Verre
Encombrants Tout venant

  Quantité totale
     de déchets

2007 450 80 0 600 150 2500 700 0 22.000 26.480
2008 800 560 1160 540 185 2000   750  0 17.160 23.155
2009 1420 1850 4920 600 250 1500 1750 500 12.060 24.850
2010
1600 2600 2440 0 300
2240 1820 280 8.440 19.72

Total des déchets triés en 2010 : 11.280 tonnes.


L'évolution très positive de 2008 à 2009 prouve l'efficacité des nouvelles actions mises en place (entre autres: le tri des déchets par des équipes de travail). Soulignons que sans le travail de chacune des éco-team (bénévoles), ces évolutions positives ne seraient pas possibles.

Diffusion : Les affiches et flyers sont tous imprimés sur du papier avec le label FSC. De plus, la quantité des impressions est réfléchie et a encore fortement diminué en 2011.

Alternatives énergie : L’organisation du festival cherche des solutions alternatives à la consommation énergétique. Pour le transport de marchandises et l’évacuation des déchets, nous avons remplacé les quads par des véhicules électriques. Il reste bien d’autres étapes. Nous en sommes conscients. Nous étudions d’autres possibilités comme une éventuelle éolienne.

Mobilité : La voiture est devenue le moyen de transport le plus utilisé mais aussi le plus poluant. Esperanzah! encourage à une autre mobilité notamment grâce au covoiturage, parcours cyclistes et pédestres, transport en commun, etc. La page « accès » dans le menu « Pratique » sur notre site internet, recense les diverses possibilités.

Toilettes sèches : Tout le festival et les deux campings sont équipés en toilettes sèches.

Fournitures de bureau : L’achat et la gestion des fournitures de bureaux se basent sur un principe de consommation responsable (papier recyclé, stockage de papier de brouillons, boissons issues du commerce équitable, vaisselle réutilisable,…).

Nuisances sonores : L’organisation met en place une distribution de protections auditives pour les enfants en collaboration avec son partenaire la « Mutualité Chrétienne ». 

Partenaires du festival Esperanzah! 2010